Le fait de fabriquer soi-même son e-liquide procure divers avantages : larges choix de saveurs, économie d’argent, meilleur contrôle du hit et du dosage en nicotine, maitrise du taux de PG/VG, etc. Faire ses propres liquides demeure le moyen par excellence pour profiter au maximum du plaisir de la vape.

Les ingrédients à rassembler

Voici les éléments à réunir pour fabriquer soi-même son e-liquide DIY (Do-it-yourself) :

  • une base neutre sans goût, sans alcool, avec ou non un soupçon de nicotine : mélange de propylène glycol (PG) et de glycérine végétal (VG) en différents ratios
  • un flacon de booster de nicotine (pour les vapoteurs d’e-liquide nicotinée)
  • des arômes concentrés : pour donner du goût (disponible en flacon de 10 ml). On recense les saveurs : tabac, menthe, fruitée, gourmand, boisson
  • des additifs : (facultatifs) pour relever le goût de quelques saveurs, pour peaufiner l’e-liquide final (en le sucrant et /ou en lui octroyant une sensation de fraîcheur)
  • des accessoires : pour préparer les nombreux mélanges (seringues, flacons vierges, outils de protection, étiquettes, lunettes et gants, etc.)

Préparer la base

Etant une des étapes les plus importantes pour faire ses propres e-liquides, la préparation de la base doit répondre aux critères suivants :

  • 70 % à 90 % du mélange
  • Un mélange neutre de PG et de VG : sans goût, sans ou avec nicotine, avec quelques arômes concentrés

Il existe également des bases composées à 100 % de PG ou de VG.

  • Le mélange 100 % propylène glycol : excellent conducteur d’arôme
  • Son plus : hit parfaitement restituée avec de la nicotine.
  • Ses moins : une faible quantité de vapeur, risque de fuites sur certains atomiseurs dû à la faible viscosité du mélange, risque de déshydratation pour le vapoteur.
  • Le mélange 100% glycérine végétale :
  • Son plus : production de beaucoup de vapeur dense.
  • Ses moins : le goût sucré des arômes et le hit sont affaiblis ; la VG salit plus rapidement la résistance ; une production d’une substance toxique – acroléine – si la tige électronique chauffe au-delà de 150°C.

Certains mélanges prêts à l’emploi sont disponibles en boutique : le 80 PG/20 VG et le 50 PG/50 VG.

La préparation à proprement dit

Concrètement, voici ce qu’il faut faire pour fabriquer soi-même son e-liquide :

  1. Choisir sa recette
  2. Préparer son plan de travail
  3. Rassembler les ingrédients
  4. Revêtir gants et lunettes de protection
  5. Ajouter chaque arôme avec une seringue propre dans un flacon vide. En général, cet élément doit compter entre 10% et 20 % du mélange
  6. Incorporer – si besoin – les additifs (1 à 3 % de l’e-liquide)
  7. Verser en dernier la base neutre à l’aide d’une seringue stérilisée
  8. Bien mélanger pendant 01 minute
  9. Laisser la substance obtenue au repos (steeping ou maturation) : 15 jours minimums pour les arômes tabac et gourmand, 48 heures pour les autres types de saveurs