La cigarette électronique format tube s’adresse aux néophytes ou amateurs de discrétion. Cet appareil est à la fois simple à utiliser et performant. La particularité de la cigarette électronique format tube est due à sa forme tubulaire compacte appelée AIO, all in one ou tout-en-un. Cette forme particulière fait de l’appareil un accessoire accessible aux débutants. Ce dispositif est un kit qui ne nécessite pas l’achat d’accessoires complémentaires puisque tout y est : batteries, résistance et clearomiseur. Le système permet de vapoter efficacement. Découvrez dans l’article les principaux atouts d’une vapoteuse en tube, les différents modèles de cigarettes électroniques, le principe du mod, l’inhalation indirecte et l’atomiseur reconstructible.

Quels sont les avantages d’une cigarette électronique format tube ?

À la différence des box, l’e-cigarette tubulaire ressemble davantage aux modèles classiques. Il s’agit de systèmes simples et efficaces en matière de sevrage tabagique. Ce modèle tout-en-un convient aux vapoteurs débutants. La présence d’un bouton pour enclencher la vape, son remplissage et son utilisation simplifiée rend l’e-cig en tube efficace pour la transition entre le tabac et le vapotage. L’e-cigarette très populaire chez les vapoteurs novices peut se ranger facilement. Cela permet de le transporter et vapoter tout au long de la journée. La particularité du tube mod est sa forme volumineuse qui intègre une batterie performante, amovible ou fixe.

La plupart de ces produits sont dotés de réglages capables de paramétrer la qualité de vape selon les besoins. Quant aux kits prêts à vapoter, ils sont réglés de manière à fonctionner avec un clearomiseur. Ce modèle de vapoteuse est un appareil doté d’un système ouvert. Il s’agit d’une technique permettant de modifier les saveurs des liquides afin de varier les plaisirs et optimiser l’expérience de vape. Le kit AIO contient tous les équipements utiles pour vapoter dès son acquisition. Les vapoteurs devront toutefois se procurer leur flacon d’e-liquide pour pouvoir commencer leur vapotage. L’appareil contient une batterie rechargeable tubulaire, un clearomiseur, un réservoir et une résistance. L’absence de réglage préalable rend l’appareil accessible aux vapoteurs débutants. Selon le profil du vapoteur, on a le choix entre un système de vapotage au format tube simple, avancé et destiné aux experts.

Quels sont les différents modèles de cigarettes électroniques ?

La cigarette électronique la plus ancienne se nomme cigalike. Ce modèle est de forme similaire à une cigarette traditionnelle. Malgré son design attractif, ce dispositif n’offre que peu d’autonomie et peu de vapeur. Ce système ne convient pas aux fumeurs en phase de sevrage tabagique. Autre inconvénient, l’appareil fonctionne sur un système fermé. Pour l’utiliser, il faudra se procurer des flacons de liquide compatible à la marque. Une box mod est facilement reconnaissable par sa forme carrée ou rectangulaire. Elle peut stocker plusieurs batteries amovibles. Cela permet d’augmenter l’autonomie du dispositif. De nombreux vapoteurs apprécient ce produit par sa prise en main agréable.

Le pod mod fonctionne de la même manière qu’une cigalike. La différence entre ces 2 modèles est leur forme. Un pod mod ressemble à une clé USB. Grâce à sa forme compacte, on peut le transporter aisément dans sa poche. Si le dispositif produit plus de vapeur ou diffuse davantage de nicotine qu’une cigalike, il possède malheureusement un petit défaut, son autonomie. Ce condensateur oblige le vapoteur à recharger régulièrement son système de vape. Compte tenu de tous ces modèles, il n’est pas toujours facile de choisir le meilleur kit. Les débutants peuvent toujours se référer au classement des meilleures cigarettes électroniques pour trouver les marques les plus performantes du moment. Le choix de l’appareil dépend en réalité des attentes et du profil du vapoteur. On peut trouver le bon dispositif en essayant les accessoires et en testant les saveurs d’e-liquides dans les magasins physiques.

En quoi consistent les mods électroniques ?

Les vapoteurs confirmés en quête de nouvelles expériences pourront se procurer des mods box électroniques. Vendues à prix abordable, ces technologies sont des solutions pour personnaliser l’expérience de vape. Ce système optimisé pour la vape permet de s’appuyer sur un matériel très performant. En privilégiant les modèles haut de gamme, on peut vapoter en toute sérénité. Le mod mécanique diffère du modèle électronique. Ce dernier intègre un chipset garantissant plus de réglage et de protections. Ces appareils à vapoter présentent de véritables différences selon les modèles.

Il existe des marques qui se distinguent en matière de mode de vape. Si certains appareils sont dotés de fonction wattage, tension variable ou contrôle de température, d’autres modèles plus simples se limitent à la fonction by-pass. Le choix du dispositif se porte également sur la présence de batterie intégrée ou d’un accu. Les dispositifs les plus récents sont compatibles avec plusieurs types d’accumulateurs. En optant pour des mods haut de gamme, on a droit à une vape savoureuse et précise conforme aux attentes des vapoteurs exigeants. Parmi les produits disponibles sur le marché, citons : l’ego AIO, l’AIO Joyetech, le kit endura, l’eleaf kit ou le kit ijust.

Différence entre inhalation directe et indirecte

L’inhalation directe (Direct Lung) est une technique pour les amateurs de vapeur. Le but est d’inspirer la vapeur de la vapoteuse directement au poumon. À la différence de l’inhalation indirecte, on saute l’étape de conservation de vapeur en bouche. L’inhalation diffère totalement du tirage réalisé sur une cigarette traditionnelle. Le DL ne convient pas aux consommateurs en période de transition. Il est réservé aux experts. L’objectif de la pratique est de générer beaucoup de vapeur chaude quand on aspire et expire. Cette méthode de tirage nécessite un matériel adapté.

L’inhalation indirecte ou Mouth To Lung est un tirage consistant à aspirer la vapeur en 2 phases. On garde d’abord la vapeur en bouche puis on la dirige vers les poumons. Il s’agit de la technique la plus efficace pour une transition vers l’e-cig. Le vapotage en inhalation indirecte bénéficie d’une légère résistance au niveau du tirage, de la même manière qu’une cigarette classique. Pour ce type de vapotage, il vaut mieux se procurer d’une batterie d’une puissance de 10 à 30 W. Il suffit d’utiliser une petite batterie intégrée pour vapoter dans de bonnes conditions. Le vapoteur devra aussi avoir un petit clearomiseur équipé d’une résistance supérieure à 1 ohm.

Utiliser un atomiseur reconstructible

Le principe de l’atomiseur reconstructible appelé également atomiseur réparable est qu’il permet de faire ses propres résistances. On l’utilise souvent sur des mods mécaniques ou électroniques. Ce système fonctionne grâce à 3 types de montage : le montage utilisant la fibre de silice, celui de type Genesis et le montage de style coton. Contrairement aux clearomiseurs qui possèdent une résistance remplaçable et prémontée, cet équipement est plus écologique et économique. Il associe le plaisir de réaliser soi-même les montages tout en améliorant le rôle des arômes des liquides. Pour monter son appareil, on a le choix entre les montages genesis, celui du bottom coil mono et bottom dual coil.

Les modèles tendance sont le tank. Il s’agit d’un réservoir capable de contenir jusqu’à 6 ml de liquide. Fonctionnant au même titre qu’un clearomiseur, la mèche de l’atomiseur reconstructible absorbe la substance à vapoter stockée dans le réservoir afin d’alimenter la résistance. Le dripper ne possède aucun réservoir, le vapoteur devra régulièrement ajouter quelques gouttes de liquide sur les mèches afin de l’alimenter correctement. La résistance de l’atomiseur est composée d’un film résistible qui garantit la chauffe de l’appareil ainsi qu’une mèche pour transférer le liquide depuis la résistance à l’atomiseur.