Les recettes de liquides DIY ont l’avantage d’être à la fois économiques, faciles à fabriquer et personnalisables. La possibilité de créer des liquides qui conviennent à ses goûts contribue à sa popularité auprès de la communauté des e-fumeurs. Les boosters sont des substances permettant de doser l’arôme et déterminer précisément les taux de nicotine que l’on souhaite avoir. Il suffit de contrôler le taux de PG/VG pour réduire ou augmenter le dosage en nicotine lors des séances de vapotage. Les vapoteurs expérimentés utilisent différentes recettes pour évaluer le niveau de hit et de vapeur. La personnalisation consiste aussi à mixer les saveurs. Pour permettre aux débutants de composer leurs propres substances, il existe des recettes spéciales faciles à préparer. Vous découvrirez dans cet article les conseils pour pouvoir préparer vos propres substances à vapoter. D’autres informations seront également développées dans ce guide comme l’arôme concentré, le Graham cracker, le booster nicotine ou encore les notes vanille caramel.

Réussir ses recettes d’e-liquides

Grâce aux recettes, on peut réaliser une infinité de substances. On peut par exemple vapoter un produit contenant un goût de fruits rouges mélangés au côté acidulé du citron ou encore un tabac blond accompagné d’une pointe de café. Pour rendre un produit plus corsé ou plus doux, on peut personnaliser sa recette grâce aux additifs. Cette substance modifie les saveurs et permet de les rendre plus gourmandes. Ajouter, par exemple, un produit permettant de rendre le mélange do it yourself plus rafraîchissant.

Lors des compositions des produits à vapoter, il est possible d’expérimenter ses recettes en mélangeant divers additifs et parfums. Pour réaliser ses cocktails, on peut se procurer des flacons de 600 ml. Un tel contenant comble les besoins des plus grands vapoteurs. Les mélanges nécessitent également l’utilisation de certains accessoires. Il faudra rassembler des boosters, des bases avec ou sans nicotine, des saveurs concentrées, les additifs ainsi que quelques équipements. Pour fabriquer ses propres compositions, il suffit de suivre les recettes et les tutoriels disponibles sur le Net.

Ceux qui souhaitent préparer leurs DIY dans d’excellentes conditions doivent disposer d’un kit spécial composé des lunettes de protection, des gants, une seringue et des pipettes. Les mélanges se font dans des flacons vides gradués. Une DIY Bottle pourra également remplacer ces flacons. Concernant les recettes, on peut trouver plusieurs exemples de composition sur la toile. Après avoir maîtrisé certains mélanges, les vapoteurs qui auront acquis les bases et obtenu plus d’expérience pourront créer leurs propres recettes.

Qu’est-ce qu’un arôme concentré ?

Les créations DIY nécessitent l’utilisation d’arômes liquides, solides, complexes ou mono arôme. Difficile de choisir entre un large panel de parfums : fruité, tabac, gourmand, boisson ou menthe. L’arôme concentré est une substance originaire de l’industrie alimentaire. En effet, certains aromaticiens travaillant dans cette industrie abandonnent cette filière pour se focaliser sur la création de liquide pour cigarette électronique. Ainsi, les substances utilisées dans la fabrication de liquide do it yourself possèdent plusieurs qualités relatives à l’industrie alimentaire.

Le diacétyle, la molécule capable de reproduire le goût du beurre endommage les poumons quand on l’inhale. Ce produit utilisé dans la fabrication d’e-liquide représente un assemblage de molécules dilué dans du PG. Cet assemblage de molécules bénéficie de propriétés gustatives spécifiques. Certaines molécules sont utilisées pour réaliser des parfums au goût unique. Grâce à ses arômes molécules, on peut préparer des substances à vapoter bénéficiant d’un dosage plus en finesse. La grande majorité des flacons prêts-à-vaper sont en réalité des reproductions de parfum spécifique.

Parmi les monos arômes, on peut trouver par exemple la fraise. Cet assemblage de molécules est reproduit en laboratoire par des aromaticiens. Pour préparer un DIY, le vapoteur a besoin de quelques produits à mélanger, à savoir : les concentrés, les arômes et les bases. L’ajout des saveurs dose l’intensité de parfum. Selon les fabricants, on a le choix entre des flacons contenant une ou plusieurs saveurs : concentrée au goût soda et menthe, pain au chocolat, réglisse…

Faire un liquide avec du booster

Le booster de nicotine représente une base contenant un taux de nicotine maximal autorisé, c’est-à-dire 20 mg/ml. Les vapoteurs qui mélangent plusieurs boosters à une base sans nicotine peuvent augmenter la dose sans pour autant modifier la composition de la recette. En utilisant les flacons de booster de nicotine possédant les mêmes taux que les bases, il faudra s’assurer d’ajouter un taux identique à la base afin d’équilibrer le produit. Bien que le mélange des bases et des taux ne soit pas dramatique, cette négligence risque de changer le taux global de PG/VG. Pour réussir ses personnalisations, il faut utiliser des bouteilles vides pouvant conserver un mélange important de substances.

Lorsque l’on réalise un liquide personnalisé, il faut laisser le produit reposer pendant une quinzaine de jours. Secouer une fois par jour le mélange afin d’assurer l’homogénéité de la substance à vapoter. Les flacons de booster se déclinent dans des taux de PG/VG distincts. Pour trouver la bonne composition, il faudra calculer le dosage en nicotine. On peut réaliser un mélange dont les dosages nicotiniques varient de 0 à 20 mg/ml. Selon le profil du vapoteur, on peut choisir de très petits taux allant de 2 à 3 mg/ml en utilisant beaucoup de bases sans nicotine. Ajouter plusieurs boosters si l’on souhaite atteindre un dosage nicotinique de 16 à 20 mg/ml.

Spécificités du liquide au goût de biscuit Graham Cracker

Le goût Graham Cracker est utilisé dans la composition de plusieurs liquides DIY. La particularité de cette substance est son goût de biscuits secs. Il existe une version ajoutant un léger goût de noix de coco qui sublime davantage la substance. Ce produit s’utilise en additifs en le mélangeant avec des liquides plus fruités ou goûts tabac. Les amateurs de biscuits secs et des saveurs sucrées peuvent vapoter ces flacons sans ajout d’additifs. Cette saveur assez douce peut se corser davantage en modifiant la composition. Le dosage habituel de ce produit light est d’au moins 25 gouttes pour 10 ml. La préparation du mélange se fait plus facilement grâce au flacon de 10 ml et son système de goutte-à-goutte. Ces mélanges chimiques sont sans diacétyle, ni colorant, ni sucre. Le parfum Graham Cracker contient du PG pharmaceutique et des arômes alimentaires artificiels et naturels. Sa date limite une fois le flacon ouvert est de 2 ans à compter de sa maison bouteilles.

Utiliser des bases au goût vanille caramel

En utilisant des DIY respectant des recettes plus douces, on peut bénéficier de saveurs uniques et adaptées à un vapotage quotidien. S’il existe plusieurs produits à vapoter faisant preuve d’ingéniosité gustative avec des mélanges délicieux aux saveurs originales, d’autres arômes fruités sont plus classiques. C’est le cas des notes vanille caramel. Ce flacon se vapote avec la grande majorité des cigarettes électroniques. Pour rappeler son enfance, on peut également tenter l’expérience avec un produit au goût de bonbons. Les saveurs gourmandes sont des e-juices permettant aux amateurs de la cigarette électronique de profiter de moments de vape apaisants. Présentée dans un flacon standard de 10 ml, cette saveur peut se présenter en différents dosages : 0, 3, 6 ou 12 mg/ml. Quant au taux de nicotine et base, on a le choix entre une formule standard PG/VG de 50/50 ou un produit Premium de 40/60.