Vous souhaitez doubler les performances d’une box mod ? Certains modèles de cigarettes électroniques de forme similaire à de petits lecteurs MP3 sont équipés de 2 emplacements d’accu. Ce système assure une puissance supérieure à 100 W. La box électronique à wattage ou voltage variable dispose d’une limite de puissance à ne pas dépasser. Les amateurs de Sub-Ohm devront se servir d’accus compatibles avec la résistance de l’appareil. En quoi consiste la cigarette électronique de type box ? Pour répondre à cette question, découvrez les spécificités d’une box mod, les avantages et les inconvénients de ces dispositifs de vape, choisir entre batterie ou accu, une présentation de l’istick Pico et du bottom feeder.

Quelles sont les caractéristiques d’une box électronique ?

Le mod électronique est une e-cigarette de forme rectangulaire. La box offre plus d’autonomie que les vapoteuses classiques. Elle dispose également davantage de réglages. Le consommateur qui choisit ce type d’appareil bénéficie d’une vape conforme à ses besoins. La personnalisation des réglages fut autrefois réservée aux professionnels. De nos jours, l’accessoire tendance est destiné au grand public. Selon le type de kit, l’appareil peut être équipé d’une batterie intégrée ou amovible. Le dispositif peut s’associer d’un atomiseur constructible ou d’un clearomiseur.

Appelée box mod, la box est de forme carrée garantissant une bonne prise en main. Dotée d’un circuit électronique, elle permet de réaliser plusieurs réglages et est équipée d’accessoires facilitant son paramétrage. Compte tenu de la grande diversité de box disponibles sur le marché, l’appareil attire un public de plus en plus nombreux. La particularité d’une box électronique est qu’elle dispose d’un atomiseur constructible ou un clearomiseur vissé sur le dessus de l’équipement. Pour fonctionner, le système comprend un réservoir pour conserver le liquide et une résistance servant à chauffer la substance afin de produire de la vapeur. La principale différence entre le clearomiseur et l’atomiseur est la nature de la résistance.

Les vapoteurs qui optent pour un atomiseur doivent fabriquer eux-mêmes leur résistance. Quant au clearomiseur, l’équipement est déjà prêt à l’emploi. Pour fonctionner, la batterie de la cigarette électronique de type box envoie de l’énergie à la résistance. Cette action a pour effet de produire de la vapeur quand le liquide commence à chauffer. Il suffit dans ce cas de garder appuyé le switch. L’avantage de ce dispositif de vape est que l’on peut paramétrer son appareil grâce à un écran de contrôle et de boutons facilitant sa manipulation. Les modèles pour débutants proposent uniquement le changement de puissance tandis que des marques plus sophistiquées autorisent la modification de modes de vape. Cela rend la manipulation plus complexe.

Avantages et inconvénients d’une e-cigarette box

Le premier atout de cette vapoteuse est la possibilité de customiser son style de vape. Qu’il soit simple et intuitif ou complexe à utiliser, le kit box procure une sensation de vape à personnaliser. De telle sorte à ce que l’accessoire correspond aux besoins et attentes des vapoteurs. Il offre dans la plupart des cas une bonne autonomie surtout quand le dispositif est équipé d’accumulateur. On peut dissocier le clearomiseur de la box. Cette caractéristique rend la cigarette électronique polyvalente. Lorsque l’on souhaite améliorer son équipement, il suffit de remplacer l’un de ces éléments au lieu d’investir dans l’achat d’une cigarette électronique complète.

Compte tenu de nombreuses variétés de modèles disponibles sur le marché, on peut facilement trouver la marque qui convient à son profil et à ses attentes. Le choix peut concerner le format et le design de l’appareil. Parmi les inconvénients de cette e-cig, la mod électronique qui inclut plusieurs options et mode de vape est destiné à des connaisseurs. Certains modèles sont assez lourds et de taille encombrante. Ils sont assez gênants lorsque l’on souhaite vaper quotidiennement.

Batterie ou accu de cigarette électronique ?

Les accus sont des consommables servant de batterie à certaines marques d’e-cigarette. Ces accessoires doivent être sélectionnés avec attention. L’objectif est de trouver le bon équilibre entre puissance et autonomie. La capacité d’autonomie de la batterie d’une vapoteuse est estimée en milliampère (mAh). Ce chiffre représente la durée pendant laquelle l’accessoire pourra fonctionner avant de s’épuiser. Le lien entre format et autonomie est très proche. Les vapoteurs qui souhaitent utiliser un modèle doté d’une capacité importante doivent investir dans des dispositifs de vapes plus grands. La durée de vie de cette pièce détachée varie selon la fréquence d’utilisation de l’appareil, la résistance et la tension de l’e-cigarette.

Les propriétaires de mod mécanique doivent faire attention au moment de choisir leurs accus. La particularité de cette cigarette électronique est l’absence de protection. Elle fonctionne avec une résistance moyenne de 0,4 ohm, un dripper ou un atomiseur constructible. Quand on achète cet équipement, il faut se rendre compte de sa capacité de charge. Pour équiper une box ou mod électronique, il est déconseillé de choisir des accus possédant une protection. Ces dernières peuvent provoquer un conflit avec les fonctionnalités internes de l’e-cig. Pour ce type de vapoteuse, privilégier un accumulateur lithium-ion. Ceux qui veulent atteindre les limites d’intensité d’un accessoire sub-ohm doivent privilégier les modèles dotés d’un double accu.

Description du kit iStick Pico ?

L’iStick Pico est une box vendue sans accus. Le produit fabriqué par le constructeur Eleaf est un appareil d’apparence minuscule chargé par un accu amovible fournissant 75 W de puissance. Pour s’en servir, il vaut mieux utiliser le flacon Melo III Mini. Cette recharge est dotée d’un système de remplissage de liquide situé au sommet du dispositif, un contrôle de flux d’air discret ainsi qu’une structure démontable. Avant de commencer le vapotage, il faudra ouvrir le couvercle pour y introduire un accumulateur 18650. Il ne faut pas oublier de revisser le couvercle.

Ceux qui souhaitent utiliser l’appareil correctement doivent s’assurer d’insérer le bon accu. Ce dernier possède une charge continue dépassant 25 A. Quand on utilise pour la première fois l’outil de vape, il faut configurer la puissance de ebgin en s’assurant que le réglage convient à l’atomiseur. Quand on souhaite vaper, il suffit de maintenir appuyer le bouton d’allumage. C’est à ce moment que l’on peut commencer à inhaler la vapeur. L’activation et la désactivation du mode furtif se fait en pressant simultanément le bouton moins et celui de l’allumage.

Fonctionnement du mod box bottom feeder

Grâce au squonker, les utilisateurs d’une bottom feeder pourront alimenter un atomiseur reconstructible par une simple pression de flacon de liquide. Avec cette technologie moderne, les vapoteurs peuvent contrôler plusieurs paramètres : les watts, le type de mode TCR, bypass ou modification de température des liquides. Concernant les mods mécaniques sans écran, les utilisateurs bénéficient de fonctionnalités limitées. La disparition de ces options est compensée par la robustesse et l’esthétisme de l’appareil. Les BF appelées également Squonker box sont des dispositifs de vape de forme rectangulaire. Pour pouvoir s’en servir, on doit ajouter un accu et un flacon de liquide spécifiques.

L’utilisation de ce produit est assez simple, la box spéciale se combine à un flacon souple. La bouteille alimente l’atomiseur en appuyant dessus pour faire remonter le liquide et alimenter le coton. Les premiers produits sont les Reo, puis apparurent d’autres marques : Gepetto, Sun Box, Basal Box. Si ces modèles sont de type high end ou artisanal, les drippers BF comble Trinity ou le cyclone sont des accessoires plus professionnels.