Pour fonctionner correctement, les cigarettes électroniques ont besoin de plusieurs éléments comme du liquide, une résistance ainsi qu’un accumulateur. Comme c’est le cas pour de nombreux appareils électroniques, une vapoteuse utilise une source électrique pour marcher. L’accu fournit l’énergie nécessaire à l’atomiseur afin de chauffer puis évaporer l’e-liquide dans le réservoir. À quel moment doit-on remplacer une batterie d’une e-cig ? Réponse à travers cet article.

Moment favorable pour remplacer la batterie d’une cigarette électronique

Selon le modèle de batterie utilisée, on dispose d’un accessoire dont la durée de vie varie de 6 mois à 1 an. Cette estimation concerne la durée de vie moyenne. Elle varie aussi en fonction de sa fréquence de vape. Quand l’appareil ne marche plus, l’une des raisons les plus probables est que l’accumulateur est déchargé. Dans ce cas, il est temps d’alimenter sa vaporette en électricité. Lorsque l’on constate que l’appareil ne s’allume pas malgré le fait que l’on a branché le dispositif de vape pendant toute une nuit, cela signifie qu’il est temps de remplacer le générateur endommagé par un neuf. Ainsi, avant de jeter son e-cig, songez plutôt à vérifier qu’il ne s’agit pas d’une simple panne de composants. En utilisant une batterie ego, on prolonge considérablement la durée de vie de son accessoire. La durée de vie limitée de l’objet générateur d’énergie se compte en cycle de charges.

Les grands vapoteurs usent plus rapidement leurs accessoires. À force de les recharger trop fréquemment, ils perdent prématurément leur autonomie au point de détériorer plus rapidement la batterie. On estime que le dispositif peut supporter entre 300 et 400 cycles de charges. Précisons que l’on distingue 2 catégories de cigarettes électroniques : les modèles qui fonctionnent avec des accus et ceux qui sont équipés de batteries intégrées. Le problème des modèles intégrés est qu’ils sont jetables. Lorsque l’équipement ne fonctionne plus, il est temps de remplacer le pod, le tube ou l’intégralité de la box. Sur certains modèles, il est possible de récupérer le clearomiseur pour l’installer sur une autre e-cig. Les modèles équipés d’accumulateurs bénéficient d’une plus longue autonomie. Songez par exemple à acheter une pile de rechange pour poursuivre plus longtemps son expérience de vape. Une fois l’accu inutilisable, il suffit de le remplacer par un neuf.

Cigarette électronique fonctionnant avec un accu lithium-ion

À la différence des e-cig à batterie intégrée, l’accumulateur est vendu séparément. L’équipement rechargeable fonctionne dans plusieurs domaines, notamment le mod méca et la vapoteuse. Le rôle d’un accumulateur de cigarette électronique est de fournir de l’énergie pour faire chauffer l’e-liquide. L’action de l’accu se résume à faire chauffer la résistance et évaporer la substance à vapoter. De nombreux modèles de batteries d’e-cig sont des batteries lithium ion. Il s’agit d’une technologie fonctionnant grâce au passage d’un ion lithium entre les électrodes.

Pour vapoter, il suffit d’appuyer sur le bouton déclenchant l’accu. Ce dispositif producteur d’énergie est la plupart du temps vissé sur un clearomiseur équipé d’une résistance. Quand le courant alimente la résistance, elle chauffe grâce à l’effet joule. Le liquide en contact avec la chaleur de la résistance s’évapore. L’accu lithium-ion présente plusieurs avantages. Il bénéficie d’une haute densité de puissance générée à partir des propriétés physiques du lithium. À la différence des accumulateurs au nickel, ces modèles ne disposent d’aucun effet mémoire. Les passionnés de vape qui utilisent ce type d’objet ont droit à une faible autodécharge et n’ont pas besoin d’entreprendre des maintenances.

Présentation de la Box iStick

La Box iStick fabriquée par le constructeur Eleaf fait partie des mods tendance en forme de boîte. Elle est équipée d’un pas de vis permettant de connecter le clearomiseur. Il s’agit d’un appareil différent du mod traditionnel puisqu’il est équipé de batteries intégrées à la coque qui se charge grâce au système passthroat. La Box iStick permet de vapoter pendant qu’on le charge. Très simple d’accès, fonctionnel et puissant, l’appareil à vapoter bénéficie d’un excellent rapport qualité/prix. Pour réaliser ce produit, Eleaf collabore avec Joyetech.

Concernant le kit Box iStick Pico Eleaf, il s’agit d’un appareil possédant une puissance maximale de 75 W alimenté par un accumulateur amovible 18650. La cigarette électronique format boite possède 3 modes de vapotage permettant de personnaliser et optimiser la vape : watts non régulés, watts variables et TCR. L’appareil portable performant et complet convient à tous les amateurs d’e-cigarette, même les novices.

Cet accessoire s’adresse au public en quête d’un dispositif compact et bénéficiant de plusieurs fonctionnalités. Il est doté d’un cache de batterie servant d’extension de box. En proposant une puissance atteignant 75 W, l’appareil peut produire beaucoup de vapeur et procure des arômes d’e-liquides soulignés. Sa petite taille permet aux vapoteurs de transporter son équipement de vape en toute discrétion. Grâce à ces 3 modes, la box permet de personnaliser les séances de vape quotidienne tout en améliorant l’expérience d’inhalation de vapeur.

Investir dans des appareils équipés de batteries à voltage variable

Les vapoteurs expérimentés sont capables de trouver le sweet spot. Ce terme technique désigne le meilleur réglage lorsque l’on utilise une résistance. En paramétrant le voltage, on obtient une vape de qualité et des saveurs restituées à la perfection. On peut définir cette valeur grâce à des calculs mathématiques, notamment en appliquant la loi d’Ohm. L’objectif est d’accorder une tension optimale à la résistance. Pour obtenir le réglage idéal, on doit par la suite choisir la puissance relative à la tension. Normalement, le voltage variable des e-cigarettes varie entre 3,3 et 6 V. Le voltage moyen de la plupart de ces appareils est de 3,5 V.

Les e-cig équipées d’une batterie à voltage variable sont destinées aux vapoteurs professionnels. Comme son nom l’indique, les propriétaires de ces appareils peuvent paramétrer la quantité de vapeurs souhaitées. Les propriétaires d’e-cigarette pourront tirer des vapeurs abondantes et tièdes en augmentant le voltage. Le souci avec cette technique est qu’elle a tendance à dénaturer les saveurs des liquides. Pour accentuer les arômes et diminuer la production de vapeur et de chaleur, privilégier le voltage bas. Grâce au paramétrage des puissances, on peut trouver le meilleur compromis.

Spécificité d’un câble micro USB pour cigarette électronique

Pour charger une cigarette électronique, on a besoin de quelques équipements. Le câble micro USB fait partie des éléments indispensables pour alimenter son appareil. Indispensable pour alimenter la batterie d’une vaporette next gen, le câble micro USB est un chargeur compatible avec diverses marques de vapoteuses modernes : iStick, Guardian, eGo AIO, Target Mini, Pocke X, Evic VTC… L’utilisation du micro USB adaptateur ne se limite pas à la recharge d’e-cig. Il permet de recharger chaque appareil électronique équipé d’un port micro USB. Les Smartphones et tablettes en sont quelques exemples.

Pour commencer à alimenter l’accu déchargé d’une vapoteuse, on peut brancher l’extrémité du câble directement sur un ordinateur. L’embout USB peut aussi se brancher sur un adaptateur secteur que l’on branche ensuite sur une prise. La particularité de ce chargeur est qu’il est compatible avec l’intégralité des appareils électroniques possédant ce port. L’adaptateur pour recharger une e-cig est compatible avec un accessoire disposant d’un port de recharge mini USB, micro USB ou USB type-C. Les vapoteurs possédant un mini adaptateur voiture USB dispose d’un allié idéal lors de leurs déplacements en automobile. Ce câble de recharge se branche sur l’allume-cigare. Il est sécurisé et facile à utiliser.