Vu l’augmentation des ventes de cigarettes électroniques, on constate que le nombre de vapoteurs augmente chaque année. Cette croissance s’explique aussi par la réduction des risques sanitaires chez les vapoteurs. De nombreux fumeurs préfèrent remplacer les cigarettes classiques par une vapoteuse. Pour fonctionner, la cigarette dispose d’une résistance située dans le clearomiseur. L’accessoire chauffe rapidement l’e-liquide afin de le transformer instantanément en vapeur. Cet élément possède un fil résistif couvert d’une matière absorbante. Le fils peut être composé de 4 métaux distincts : le chrome et l’aluminium, le kanthal à base de fer, inox, le nickel-chrome et la titane. En tant que consommable, la résistance doit être remplacée régulièrement. Quelle est sa fréquence de changement ? Cet article répond à diverses questions telles que sa durée de vie, la particularité du clearomiseur, la description du coil, le principe du coton organique et une présentation du TFV Prince.

Indices permettant de détecter le moment opportun pour remplacer la résistance

La durée de vie d’une résistance est limitée, car elle est en contact permanent avec l’e-liquide et qu’elle subit plusieurs changements de température. Pour disposer d’un outil fonctionnel, il faut utiliser des pièces de rechange compatibles avec la vapoteuse. On doit aussi ajuster la puissance de la cigarette électronique en respectant la valeur de fonctionnement du nouvel accessoire. De nombreux signes permettent d’alerter le vapoteur pour qu’il remplace son équipement. Si au moment de vapoter, on commence à sentir le brûler et que les arômes habituels de l’e-liquide soient altérés, cela signifie qu’il est temps de la remplacer.

Autre indice subtil, la vapeur produite par l’e-cig est de plus en plus sèche. Ceux qui vapotent quotidiennement devront changer le semi-conducteur en moyenne une fois toutes les 2 semaines. Les consommateurs qui possèdent une cigarette électronique au boîtier transparent disposent d’une indication supplémentaire pour connaître le bon moment pour changer de dispositif. Il est grand temps de remplacer le consommable lorsque l’on remarque que l’appareil est couvert de résidus. Précisons que le principal indice est quand la saveur de l’e-liquide pendant le vapotage change.

L’équipement endommagé touche avant tout les flacons aux saveurs fruitées. L’utilisation fréquente de la vapoteuse finit par émettre un dépôt de couleur caramel influençant l’expérience de vape. Ceux qui ont tendance à créer des substances DIY aux recettes complexes risquent d’endommager prématurément les résistances. Le mélange de plusieurs saveurs augmente les risques de les détériorer.

Choisir entre cartomiseur ou clearomiseur

Le pin est une pièce filetée située au bas d’un clearomiseur. Il fixe le réservoir sur une e-cig. Au-dessus du pas de vis, on peut trouver une base équipée d’un airflow. L’airflow se charge de gérer le flux d’air injecté dans le clearomiseur. Les amateurs de vapeur opteront pour une arrivée d’air importante. Quant à ceux qui apprécient davantage, les saveurs ont intérêt à privilégier une arrivée d’air plus petite.

Pour fonctionner correctement, la cigarette électronique est équipée d’une pièce surnommée tank. Conçue spécialement en Pyrex, cette pièce accueille le liquide, elle alimente la résistance située dans une chambre d’atomisation. Le clearomiseur est un élément composé de l’atomiseur et du réservoir. L’atomiseur est conçu pour réduire la puissance du courant produit par la batterie. Il chauffe le liquide pour procéder à son évaporation.

Le cartomiseur est une contraction de 2 mots : cartouche et atomiseur. Cette pièce diffère du clearomiseur par son mode de fonctionnement. Il s’agit d’un tube contenant de la bourre et un ensemble résistif. Pour vapoter, il faudra imbiber la bourre de liquide. Ce dernier est en contact direct avec la résistance. Le cartomiseur présente plusieurs atouts : il restitue à la perfection les saveurs, procure un hit très marqué et un excellent tirage. De plus, ce dispositif supporte les puissances élevées, on peut même vaper avec une puissance de 10 ou 12 W.

Description du coil

Le coil ou bobine désigne le semi-conducteur d’un clearomiseur ou un atomiseur. Il s’agit d’un fil métallique qui s’entoure sur lui-même afin de former un type de ressort. Chacune de ses extrémités comporte une patte qui garantit sa fixation. Si le single coil représente un atomiseur composé d’une résistance, un dual ou double coil en comporte 2. Il existe plusieurs types de bobines : twisted coil, clapton et alien coil.

Leur composition peut être réalisée en différentes matières et leur forme peut également être variée. Ces pièces autorisent une réactivité différente entre une chauffe plus ou moins rapide. Selon la taille de la surface de chauffe, le vapoteur peut bénéficier d’une plus grosse production de vapeur qui renforce les saveurs. Pour définir le mode de la cigarette électronique, cela dépend de la matière à laquelle est conçue la pièce détachée.

Elle peut être en inox, kanthal, titane ou nickel. Les coils en kanthal permettent d’activer les modes power ou voltage variable. Les modèles en nickel ou titane sont compatibles avec le contrôle de température. En choisissant l’accessoire en inox, on bénéficie de plusieurs modes : contrôle de température ou power.

Qu’est-ce que le coton organique ?

Les cotons organiques non blanchis et de haute qualité possèdent des propriétés appréciées par de nombreux vapoteurs. Ces mèches ne conservent pas d’odeur lors d’un changement de flcaon. Elles sont indispensables si l’on souhaite avoir une bonne capillarité, c’est-à-dire un meilleur approvisionnement en liquide sur le coil.

Grâce au coton organique, la substance pourra remonter tout au long de la mèche et s’évaporer au contact de l’atomiseur. On trouve sur le marché plusieurs gammes de mèches. Le choix du coton d’e-cig dépend des utilisations que l’on souhaite en faire et de la vape recherchée. Pour trouver le bon modèle, il faut aussi prendre en compte le taux PG/VG du liquide utilisé.

Le coton pour e-cigarette se décline sous plusieurs formes. On peut en acheter en boule, en pad vaporeux ou pad tissé. La sélection dépend du choix des densités et du type de manipulation correspondant au désir des vapoteurs. Pour éviter le dry-burn et le désagréable goût de brûler, il vaut mieux remplacer le coton quand on choisit un autre parfum à vaper. Le coton cardé se présente sous forme vaporeuse. Facile à manier, on l’utilise au cours d’un montage en micro-coils. Son caractère hydrophobe oblige les vapoteurs à imbiber directement le produit avant de s’en servir. Les utilisateurs de substance contenant un taux élevé de VG doivent se méfier des dry-hits.

Présentation du TFV Prince

Le fabricant Smoktech conçoit dans sa gamme Stick des clearomiseurs et des batteries tubulaires de qualité grâce à la marque TFV Prince. Ces 2 accessoires suffisent pour s’entraîner aux tricks. L’objectif de ces kits est de produire de la vapeur. Le Kit Stick Prince fait partie des produits les plus récents de la marque. L’avantage avec le format-tube est que cet accessoire est plus compact, plus design et plus léger qu’une box.

Les e-cigarettes tubulaires mécaniques ou électroniques sont les premiers dispositifs de vape apparus sur le marché. Le Kit Stick Prince est composé d’une TFV et d’une batterie de 2000 ou 3000 mAh. Le Stick est doté d’une batterie très puissante, ce qui en fait un format tubulaire bénéficiant d’une grande autonomie. Le poids du dispositif à vapoter est de 100 g si l’on ne prend pas en compte le clearomiseur. Il s’agit d’un appareil léger malgré la présence d’une batterie si puissante.