Le ministère fédéral allemand de la santé, avec sa contribution actuelle sur Facebook dans sa série d’informations Wednesdayswissen, s’est donné un coup de pouce et a, clairement, fait savoir qu’il n’avait aucune idée des produits à vapeur électronique. De nombreux fumeurs recourent à la cigarette électronique comme solution de rechange saine. Même si la e-cigarette est moins nocive que les cigarettes classiques, elle présentent des dommages pour bien être. indépendamment de la teneur en nicotine #Wednesday Knowledge D’autres questions et réponses vous sont suggérées  ici : http://www.bfr.bund.de/de/a-z_index/elektronische_zigarette-10982.htmlQuelle : https://www.facebook.com/bmg.bund/photos/a.330642667098918.1073741828.323245001172018/852264871603359/?type=3Auch sur Twitter, le BMG a distribué ces fausses déclarations à l’E-steam – une bonne occasion pour les navires à vapeur de s’accrocher aux faits authentiques. Le court bureau de poste et le diagramme info, est parsemé du message subliminal après le slogan : “Chers fumeurs, ne changez pas pour la E-cigarette, nous avons besoin de l’argent des impôts. Si vous avez absolument l’intention de vouloir arrêter, alors achetez au moins les produits de Big-Pharma…. “

Comment peut-on être aussi aveugle par rapport aux faits et aux preuves scientifiques concernant la vapeur ? Pour de nombreux fumeurs, la E-cigarette est la meilleure alternative, vers un arrêt définitif du tabagisme ! Alors pourquoi parler de malveillance ? Eh bien, au moins ce post du BMG a déclenché une “tempête de merde” positive et éclairante .

En Commentaire sur Facebook sous le post du BMG par le professeur Dr. Mayer, toxicologue Uni Graz:Bernd MayerLes : trois affirmations du ministère sont correctes.

1. Les e-cigarettes ne sont pas une “alternative saine”, car rien dans notre vie n’est entièrement sain.

2. la nicotine peut favoriser les maladies chroniques, mais elle protège, également, contre diverses affection durables. Et pourquoi le ministère recommande des médicaments contenant de la nicotine pour le sevrage tabagique, mais alerte contre la nicotine contenue dans les e-cigarettes, demeurant son secret inavoué.

 3. L’évaporation des liquides peut effectivement produire des substances cancérigènes, mais seulement d’une teneur. Cela ne devient pertinent que lorsque le liquide est brûlé sur des emballages secs, c’est-à-dire dans des conditions que les consommateurs évitent autant que possible en raison du goût affreux.  Le pain grillé peut, également, être carbonisé involontairement, mais il n’est, alors généralement, pas consommé. Le BMG dit donc une partie de la vérité,  Dans le cas contraire, le risque existe qu’un nombre encore plus important de fumeurs se tournent vers des e-cigarettes largement inoffensives et évitent, ainsi, de payer la taxe sur le tabac évaluée à 14,3 milliards d’euros en 2014. Quelqu’un m’a demandé d’informer le BMG sur les faits. Ce n’est pas nécessaire, car les gens là-bas connaissent très bien les faits. Il est éthiquement répréhensible qu’ils essaient néanmoins d’empêcher les fumeurs de passer à la vapeur par cette action publique, ce qui est raisonnable et, dans de nombreux cas, probablement salvateur. L’argent et l’idéologie sont évidemment plus importants pour le ministère que la santé de la population. A tous les sceptiques qui lisent ceci : On peut mourir de la cigarette, mais pas de la vapeur. Pour plus d’informations, je vous renvoie à un texte que j’ai récemment publié à l’intention des fumeurs qui souhaitent changer leurs habitudes tabagiques : https://drive.google.com/file/d/0B1XBejPbx-nhMW1zaG42OWNfQ2s/view.

Rédaction : j’avais confié par erreur cette tâche au ministère autrichien (qui ferait quelque chose de semblable) et j’ai maintenant corrigé le texte en conséquence. Merci à Tobias Hofmann pour l’indice ! Addendum à un autre commentaire du Prof. Dr. Mayer sur le formaldéhyde. Dans le tableau ci-dessous, vous trouverez la teneur en formaldéhyde de divers aliments, en particulier des fruits et des légumes. Pour des raisons évidentes (pour les initiés), j’ai choisi comme exemple les bananes, qui contiennent 16,3 mg de formaldéhyde par kilogramme. Selon les mesures du Dr Konstantinos Farsalinos, la vapeur de 10 bouffées de e-cigarettes (à un débit normal) contient en moyenne 4 µg de formaldéhyde, soit 0,004 mg. Ainsi, la teneur en formaldéhyde de 1 kg de bananes correspond à 40 750 bouffées de e-cigarettes. Pour les poires (jusqu’à 60 mg de formaldéhyde par kg), cela représenterait 150 000 bouffées. En mots : quarante mille ou cent cinquante mille bouffées ! Si vous voulez protéger la population contre le formaldéhyde (prétendument) cancérigène, vous devez, donc, interdire immédiatement la consommation de bananes et de poires. La vapeur est relativement inoffensive. http://www.cfs.gov.hk/english/programme/programme_rafs/programme_rafs_fa_02_09.htmlDaher Ici encore, vous trouverez les liens vers les informations les plus importantes sur la vapeur : http://ig-ed.org/2017/05/kurzinformation-zur-e-dampfe-fuer-verbraucher/ http://ig-ed.org/2017/04/kurzinformation-zur-e-dampfe-fuer-aerzte/ http://ig-ed.org/gute-infos-zum-dampfen/ Version corrigée du BMG Grafikhttps://twitter.com/DampfFreiheit/status/896344557297823744